Photos

Supervision d’équipe, analyses des pratiques et situations professionnelles, méthodologie de pensée et de résolution de problème, accompagnement psycho-sociologique, analyses des praxis (lien conscient ou non entre théorie(s), pratique(s) et systèmes (parfois contradictoires) de valeurs incorporées) et analyses du sens dans nos métiers, des déterminants sociaux du pouvoir d’agir selon des valeurs pratiquées « satisfaisantes ». exemples :


– Le café des Parents, Centre Communal d’Action Social, quartier populaire, Le Pacot-Vandracq , Lambersart (2019-2021)
– Village 2 santé (centre de santé communautaire en quartier populaire à Echirolles (banlieue de Grenoble) (2017 et 2020)
– Ch’faid (association de quartier populaire et immigré, fosse 5, à Libercourt bassin minier, composé d’héritier·es de familles de ch’ti mineurs (algériens, mais aussi marocains, polonais, Belges, français, etc.). (2011-2018)
-Centre socioculturel La Florentine, Aulnoy-Aymeries, Sambres Avesnois, Nord (2008-2012)
– Accompagnement de la Fédération des Centres sociaux du Nord (2005-2010) (Diagnostic sur les réprésentations sociales des discriminations en général et sur leurs existances en internes, réalisation de formation-action, séminaire, atelier d’analyse collective et de renforcement individuel et collectif du pouvoir d’agir égalitaire, de prévention es discriminations et de lutte contre les discriminations au sein des centres sociaux, réalisation d’une malette pédagogique « boîte à agir pour l’égalité et contre les discriminations », élaboration et mise en place de plan territoriaux et inter-partenariale de luttes pour les égalités et contre les discriminations
– Accompagnement de la Fédération Régionale des Maison Jeunes et de la Cultures (FRMJC) Nord-Pas-de-Calais (2006-2010) (diagnostic, groupe de parole, analyse des pratiques en matière de « participation », engagenement », citoyenneté, militantisme des jeunes dans les mouvements d’éducation populaire, atelier d’expérimentation aupèrs de groupe e jeune dans les MJC des quartiers populaires souhaitant s’engagement dans leur ville contre les discriminations racistes, les mauvaises condition de logement dans les HLM du quartier, les rapports avec la police, volonté d’entrer en dialogue avec les pouvoirs publics et d’y être préparé, aide à l’organisation d’un débat public sur la place des discriminations dans les programmes des différents partis se présentant aux élections municipales et cantonnales, accompagnement à la conception innovante d’une université d’été de la FRMJC incluant la « participation » active des jeunes dans la prise de parole, rédaction d’un ouvrage de synthèse
– etc.

Intervention auprès des politiques publiques en charge des Politiques de la Ville

Jessy Cormont, « Qu’est-ce que la stratégie de « santé communautaire » préconisée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme levier complémentaire aux autres stratégies de lutte contre les inégalités sociales de santé », in « quels levier pour lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé », IREV (Centre de resources Politiques de la Ville), Conseil régional Régional du Nord-Pas-de-Calais, Lille, 2012

Accompagnempent de collectivités territoriales. Exemples

Accompagnement à l’élaboration d’une démarche participative à travers la mise en place d’un Forum sur les questions urbaines et sur les questions sociales de la Ville d’Echirolles (2011-2012)

Accompagnement à l’ajustement des pratiques dans une perspective d’éducation populaire et à la réécriture des contrats de projets pour la période 2014-2017 des centres sociaux la Ville d’Echirolles (2012-2013).

Yvon Fotia (sous dir.), Comprendre pour lutter contre les discriminations racistes à Échirolles avec des professionnel·les et élu·es e la Ville d’Echirolles , rapport, Ville D’echirolles : PHARE pour l’Égalité, 2012-2014.

Accompagnement de la Mairie d’Échirolles dans la mise en place d’un groupe de parole et d’analyse d’habitant-es sur le logement social, Echirolles, CCAS, (2013-2014).

Jessy Cormont, Ancrer les centres sociaux d’un ex-bastion ouvrier dans une démarche d’éducation populaire, Rapport au Centre Communal d’Action Sociale, Échirolles : P.H.A.R.E. pour l’Égalité, 2014.

Jessy Cormont, Logement social et droit au logement en quartier populaire, groupe de parole et d’analyses populaires, Échirolles, 2015. Appui à l’analyse collective de locataires HLM en quartier populaire.

Intervention pour les structures de travail social et médico-social

– Ecoles de formation de travailleur·euses sociaux et du secteur médical : Ecole Européenne Supérieure de Travail Social (ESTS Lille, Maubeuge, St Omer, Avion), Afertes (Arras, Avion), Institut de Soin Infirmier (IFSI Arras, Paris), Institut Social Vauban de l’Université Catholique de Lille, IFAR (Villeneuve d’Ascq, St Omer, Maubeuge, Roubaix),
– Université de Lille : Master 2 Sciences de l’éducation et de l’information option : ESSP (Éducation, santé, social, prévention)
– Clubs de prévention spécialisée (Arras, Lille, Lambersart, etc.)
– Planning Familial (Lille, Lens)
– Centre de Santé communautaire : Village 2 Santé (Grenoble)
– Association de médiation et de prévention : Citéo (Roubaix)
etc.

ci-dessous : « La parole des familles en milieu contraint : créer une relation de confiance en situation inégalitaire ?», communication de Jessy Cormont, sociologue à P.H.A.R.E. pour l’Egalité, Assemblée générale de l’Association Départementale d’Actions Educatives, 2015

Chantier jeunesses, chantier de co-éducation populaire,
« International Youth Work camp », mini-séjour, séminaire de co-éducation populaire

(2005, 3 semaines) « International Youth work camp » , chantier jeunesses et éducation populaire : guerres, conflits dit « inter-ethniques », génocides (Shoah, Samudaripen, Rwanda, Arménie, Peuples premiers d’Amériques, d’Australie, etc.), nazisme, fascisation, autoritarisme, nationalisme(s), racisme(s) (antisémite, islamophobe, anti-tzigane, négrophobe, anti-asiatique, anti-migrant·es, etc.), etc. Conditions de la paix ». En Macédoine (ex-Yougoslavie) réunissant des jeunes (16-25 ans) de : Macédoine, Serbie, Bulgarie, Albanie, Espagne, Pérou, France, Allemagne, Suède. 10 ans après les guerres de Yougoslavie. Formation, conférence-débats, projections documentaires, jeux éducatifs et pédagogiques, jeux de rôle, jeux de confiance interculturelle, exercice de psychologie sociale, Théâtre de l’opprimé·es, groupes de paroles, d’échange de vécu, groupe d’analyse collective, découverte culturelle et environnementale, peinture, musique, etc.), programme Youth Exchange Union Européenne.

(2007, 2 semaines) : « International Youth Work camp », Chantier jeunesses » : You-ropean identity ? » avec des jeunEs de Turquie, Allemagne, Belgique, France, Suède, Grèce, Bulgarie, Macédoine, (Formation, conférence-débats, projections documentaires, jeux éducatifs et pédagogiques, jeux de rôle, jeux de confiance « inerculturelle », exercices de travail sur les stéréotypes, groupes de paroles, d’échange de vécu, groupe d’analyse collective, découverte culturelle et environnementale, peinture, musique, etc.) programme Youth Exchange Union Européenne.

(2012, 3 semaines dont 1 semaine en auberge de jeunesse) « International Youth Work camp », Chantier jeunesses: « Jeunesses ‘Europe, parlons d’égalité ». Accompagnement à la conception pédagogique, scientifique et la réalisation d’un chantier de jeunes européen·nes (Espagne, Suisse, Luxembourg, Belgique, France) et à la production de savoirs collectifs sur les discriminations et les inégalités en Europe des « jeunes européens » pour l’élaboration d’une lettre ouverte aux décideurs, GIP-ARIFOR, Reims (2012). Apports de contenus sociologiquesde cadrage, partage de savoirs de jeunes, états des lieux des discriminations dans chaque pays (réalisé par les jeunes elleux-mêmes), formation à l’écoute active et l’entretien semi-directif, groupe de parole et de partage de vécu des discriminations, jeux de rôle pédagogique de snesibilisation à la fabrique systèmique des inégalités et discriminations, atelier de fierté de soi et de réappropriation de sa trajectoire personnelle et familial, soirée musicales, scène d’expression libre : danse hip hop, slam, rap, contes, expériences personnelles, soirée festives, soutien méthdologique à la rédaction d’une Lettre ouverte pour l’Egalité aux acteur·trices, insitutionnel·les, élu-es, accompagnement méthdologique et pédagogique à la restitution public en Mairie de leur travaux, etc.). programme Jeunesse en action (PEJA), Union Européenne.

(2015, 2 semaine dont 3 jours en gîte) Chantier jeunesses : « Faire sa vie quand est jeune pas si simple » : animation d’un séjour en gite de co-éducation populaire (atelier d’écriture rap/slam, projection documentaire, expression personnelle, jeux de rôle pédagogique, apports de contenus sociologique, atelier de fierté de soi et de réappropriation de sa trajectoire personnelle et familial, soirée musicales, contes, etc.). exemple: avec des jeunes précarisé·es en (difficultés) d’insertion socioprofesionnelle et en situation de dévalorisation sociale portant atteinte à leur dignité, leur confiance en elleux, en leurs « potentialités », en leur santé, Arifor et missions locales, Les Jardins de Bois Gérard.

(2016, 1 semaine) Atelier photo langage. S’engager pour mieux s’insérer ? Journées de formation, de jeux, et d’éducation populaire, Réfléchir ensemble à partir de nos savoirs populaires, de notre histoire et d’ateliers (jeux, photo-langage, collage, etc.), Organisé par le GIP ARIFOR et les missions locales de Champagne-Ardenne,  Vitry-le-François, Troyes, Reims, Pont-Sainte-Marie

(2020, 3 jours) Jeunesses, condition de vie et impact sur la santé et la citoyenneté, déterminants sociaux de l’engagement, séminaire de travail, d’échanges et de co-éducation populaire, animé par P.H.A.R.E. pour l’Egalité dans le cadre d’un accompagnement d’une action-recherche pour la mobilisation des jeunesses Dieppoises, avec des jeunEs de la Ville (dont quartier populaire QPV), et des professionnel·les et institutionnel·les : Le Foyer Duquesne (club de prévention spécialisée)  ;  services municipaux (Tranquillité Publique, Prévention, Médiation ; Jeunesse, Sport, Prévention ;  Atelier Santé Ville ; )  Maison Jacques Prévert ; Centre socio-culturel l’Archipel ; Maison des Jeunes de Neuville ; Oxygène Neuville Lès Dieppe ; Mission Locale ; DSN (Dieppe Scène Nationale), Dieppe, Normandie

(2020, 2 semaine dont 3 jours en gîte) Chantier jeunesse : (Nancy, Reims, Mulhouse) : Décrochage, destabilisation socioprofessionnelle, stratégie de santé, de remobilisation de soi, médiation scientifique et culturelle, démocratisation de la sociologie et éducation populaire, avec Les Petits Débrouillards (Grand Est)

Soutien aux acteur·trices culturelles souhaitant renouer ou renforcer

leur praxis d’éducation populaire en lien avec les maux et les espoirs du monde

Hip Hop, mémoire(s), discriminations, éducation populaire, Séminaire de formation à destination des acteurs culturels et artistes, Compagnie Trous de Mémoire et Maison du Hip hop Le Flow, Lille, 2016

Jessy Cormont, Hip hop face au(x) racisme(s) : une quête de respect, de dignité et d’égalité, ateliers préparatoires aux ateliers d’écriture et de graff », in projet « Y a pas de couleur pour aimer » Kerry James, Association DA-MAS, quartier populaire et immigré de l’Epeule, Roubaix, 2016

Jessy Cormont, Le racisme et nous. Les jeunes et les enfants en quête de respect et d’égalité, groupe de parole et atelier d’éducation populaire, dans le cadre du projet hip hop « Y a pas de couleur pour aimer » Kerry James, Association DA-MAS, quartier populaire du Pile, Roubaix, 2016.

Le racisme et nous. Les jeunes et le hip hop en quête de respect, d’égalité, de dignité, Projection-débat avec Jessy Cormont et des habitant·es autours du documentaire de Philippe Roizès, « Je rap donc je suis », 74 mn, Cie Panoptique/Cie des Phares et Balises / diffusion Arte, 1999,

(conférence-débat, projection-débat, débat pour enfants, atelier de graffitis, parkour, scène d’expression libre rap et slam)

Café-débat, café-socio, café-philo, groupe de parole avec des enfants

café socio sur le racisme et le vivre-ensemble égalitaire, Centre Social Pile Sainte Elisabeth et Da Mas, Roubaix, 2016

Bibliothèque des égalités de P.H.A.R.E. pour l’Egalité
(espace de lecture, conte, jeux, dessin, chant, dessin animé, ch’tite discussion philosophique et sociologique pour enfant, espace de médiation et de transmission des mémoires familiales ouvrières, populaires, immigrées, féministes, LGBTI, égalitaires, etc. détente, repos, pour enfants, adolescent·es, adultes, et autres curieux·euses). Exemples :

Nord-Pas-de-Calais : Lille-Hellemmes (2015), Lille-Fives (2017), Haines-La-Bassée (2018 et 2019), Bretagne : Augan et Roche-fort en terre (2019)

Interventions musicales, médiations sociales, familiales, culturelles et artistiques :

formation aux techniques éducatives et pédagogiques musicales en Ecole d’éducateur·es Spécialisé·es (EESTS Lille 2005 à 2009) et AFERTS Arras 2017 à 2019). Interventions ponctuelles en duo avec Franck Vandecasteele (ex-Marcel & Son Orchestre) (2017), Jeff Kino (2018), Julien Estival (2019); Concerts contés (mélange de chant, d’histoire contées et d’apports historiques et sociologiques), karaoké populaire, scène d’expression libre et participative (à partir de 2019) à Nancy, Angers, Grenoble, Neuvilles-Lès-Dieppe, Lille, Valenciennes, Arras, Haisne la Bassée, Liévin, Augan (Bretagne).

Nos dignités en chanson, temps de partage musicale avec Mohamed Sillali, ancien maçon et chanteur musicien grenoblois s’inscrivant dans la tradition de la chanson populaire algérienne qui s’est créée en exil ,et  Jessy Cormont, sociologue et chanteur amateur, extrait du spectacle « Les ch’ti·tes des quartiers : nos puissantes racines sont arc-en-ciel », concert conté (conte, chant, histoire, sociologie) à l’association Amal  (espoir), quartier Alma – Très Cloîtres – Chenoise (QPV), Grenoble, Public : anciens travailleurs immigrés (chibanis)  et héritier·es issu·es de l’immigration coloniale, et autres habitant·es de la ville issu·es des immigrations ou non.

Nos dignités populaires, nos vies, notre moral en chansons, Atelier de partage de chanson qui ont compté et conté pour nous, qui ont porté nos vies, nos histoires et nos dignités personnelles et familiales, avec Jessy Cormont, sociologue et musicien amateur, P.H.A.R.E. pour l’Égalité, Organisé par Oxygènes, Neuvilles-Lès-Dieppes (QPV), Seine-Maritime, Normandie. Public : salarié·es et habitant·es du quartier               

La musique est l’âme des peuples. Les ch’ti·tes des quartiers populaires, nos puissantes racines sont arc-en-ciel. Concert conté : spectacle musical de  Jessy Cormont, sociologue, musicien amateur, organisé par Oxygènes dans le cadre  de la Fête de fin d’année pour les Bénévoles et adhérent·es, Neuville-Lès-Dieppes (QPV), Normandie

La musique est l’âme des peuples, concerts contés Suivi d’un karaoké populaire : Jessy Cormont, sociologue à P.H.A.R.E. pour l’Egalité et musicien amateur, et Julien Estival formateur et coordinateur d’Un Pas de Côté et musicien amateur, Bistrot Au clair de lune, Valenciennes, habitant·tes

Atelier de co-éducation populaire par le chant et la musique, partage de chansons qui ont compté et conté pour nous, médiation scientifique et culturelle, démocratisation de la sociologie, stratégie de santé et remobilisation de soi, Nancy, Reims, Mulhouse, (Grand Est), organisé par les Petits Débrouillards et avec des jeunEs décrocheur·es ou en destabilisé·es dans leur trajectoire socioprofessionnelle suivi d’une Soirée musicale  « « La musique est l’âme des peuples » :  Spectacle musicale animé par Jessy Cormont

1ère partie : « Les ch’ti·tes des quartiers populaires et immigrés. Nos puissantes racines sont arc-en-ciel », concert conté de Jessy Cormont (entre musique, sociologie et éducation populaire). 

2ème partie : « Nos dignités populaires et égalitaires en chansons », karaoké populaire, Scène ouverte, partage d’histoire, musique, textes, conte, rap, danse…  Co-animé par Jessy Cormont et les jeunEs » 

Nos dignités populaires, nos vies, notre moral en chansons. Concert conté (entre musique, sociologie, éducation populaire) et scène d’expression participative. La musique : entre art, culture, éducation populaire, mémoire des peuples, et levier de santé, de cohésion sociale et de vivre-ensemble égalitaire, de citoyenneté et d’émancipation(s), Rencontre, musicale et partage de chansons et d’expérience, scène d’expression libre, dont habitant·es (QPV), Lille-Moulin (café du Métro), Lille-Fives (Café Alto Post), Lille-Sud (à l’barrak) et à la Fédération des Services Publics CGT  62 ( à Lens-Liévin , Pas-de-Calais), P’tits Débrouillards (Nancy , Grand Est)

Santé, musique et cultures populaires : Village 2 santé, centre de santé communautaire en quartier populaire, Echirolles Auvergne-Rhône-Alpes :

  • Les ch’ti·tes des quartiers populaires et immigrés. Nos puissantes racines sont arc-en-ciel, extrait du Concert conté (entre chanson, conte,  sociologie, histoire et éducation populaire) » de Jessy Cormont, sociologue et guitariste amateur
  • Soirée ciné plein air, karaoké populaire pour la santé : des chansons, qui content nos valeurs, nos rêves et nos espoirs pour le monde co-organisé par PHARE pour l’Egalité et le Village 2 Santé

Mémoires, construction de nos identités et réappropriation de soi. « Mémoires ouvrières et immigrées au service du présent » conférence plénière, organisé par  les écoles de travailleur·euses sociaux du Nord-Pas-de-Calais (Afertes, ESTS, IRTS, CRFPE, ISL),4ème  Biennales « Cultures mémoires et travail social : Quand l’expérience de soi est inséparable de celle d’autrui », Carvin, bassin minier, Nord-Pas-de-Calais, 2017.

Abdellah Samate, ouvrier mineur à la retraite, Association des Mineurs Marocains Npdc
Audrey Verlyck, intervenante socio-éducation populaire, Compagnie Trous d’Mémoires, co-animatrice du spectacle Hip hop « Lettre à nos Mines »
Djellali Seddaoui, ex-médiateur socioculturel à Ch’faid (Libercourt) et animateur de l’émission Les Voix de la Mémoire (Radio Campus Villeneuve d’Ascq),
Naïm Haddad, ex-administrateur de Ch’faid et co-réalisateur avec Mehmet Arikan et Nadia Bouferkas du film-documentaire « Un figuier au pied du Terril », Libercourt, Tribu assocation, 75 mn, 2017
Jessy Cormont, sociologue, P.H.A.R.E. pour l’Egalité, co-auteur des recherches « Du bled au coron un rêve trahi », (2009) « De la tête baissée à la conquête de la dignité » (2010) , « Nous, les héritier·es de la classe ouvrière des mines et des immigrations » ( partir de 2012)

organisé par l’Afertes, Centre Régional de Formation des Professionnels de la Petite Enfance (CRFPPE), Ecole Européenne Supérieur de Travail Social (EESTS), IRTS, Institut Social de Lille Université Catholique de Lille, avec le soutien de la Ville de Carvin

Intervention de sensibilisation en contexte scolaire

(collège, lycée général et lycée professionnel)

Atelier d’éducation populaire, débat, vidéo, jeux pédagogiques, mini enquête populaire de réappropriation de soi, de sa trajectoire et de son histoire familiale. (Roubaix, Lommes, Lille-Wazemmes, Halluin, Oignies, Hénin-Beaumont) thématiques : Inégalités, discriminations et lutte pour les égalités ; Identité(s), mémoires et territoires de vie ; racisme, sexismie LGBTQI+Phobies ; Accrochage/décrochage/raccrochage scolaires et socioprofessionnels : inégalités, stratégies de contournements des difficultés, de réappropriation de sa vie, sa santé et son devenir.

Prévention et éducation populaire en santé

Pour en finir avec la culpabilisation, à propos des causes collective des inégalités sociales de santé, (sexe, « race », classe), Liévin, 2015 ; L’égalité, c’est la santé. Discriminations, inégalités sociales de santé (classe, « race », sexe) éducation populaire et pouvoir d’agir, Caudry, 2015 ;
Petit cours d’auto-défense citoyenne. Les usages sociaux des statistiques en santé publique, Liévin et Cauroir 2015 ; Approche sociale de la santé et du bien-être dans le bassin minier,repas coopératif, « le centre social devrait être remboursé par lé SECU », repas coopératif, Mazingarde, 2015.

Formation longue sur les discriminations

Vivre-ensemble égalitaire et lutte contre les discriminations multifactorielles :

source : Loi française n° 2008-496 du 27 mai 2008 « portant diverses dispositions d’adaptation au droit communautaire dans le domaine de la lutte contre les discriminations », URL:  https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000018877783/ :

« Constitue une discrimination directe la situation dans laquelle, sur le fondement de son origine, (…) de son appartenance ou de sa non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée (…) de sa capacité à s’exprimer dans une langue autre que le français (…) de son sexe (…) de son orientation sexuelle, de son identité de genre (…) de sa situation de famille (…) de sa grossesse (…) de son âge (…) de la particulière vulnérabilité résultant de sa situation économique, apparente ou connue de son auteur (…) de son état de santé, de sa perte d’autonomie, de son handicap, de ses caractéristiques génétiques, de ses opinions politiques, de ses activités syndicales, (…) de son apparence physique, de son patronyme, de son lieu de résidence ou de sa domiciliation bancaire (…) de ses mœurs (…) une personne est traitée de manière moins favorable qu’une autre ne l’est, ne l’a été ou ne l’aura été dans une situation comparable.

Constitue une discrimination indirecte une disposition, un critère ou une pratique neutre en apparence, mais susceptible d’entraîner, pour l’un des motifs mentionnés (…) un désavantage particulier pour des personnes par rapport à d’autres personnes, à moins que cette disposition, ce critère ou cette pratique ne soit objectivement justifié par un but légitime et que les moyens pour réaliser ce but ne soient nécessaires et appropriés »,

Action de formation avec les centres sociaux du douaisais suivi d’une journée de sensibilisation : débat, table ronde, vidéo, théâtre, atelier, jeux pour enfants, stand associatif, présentation d’initiatives.

Accompagnement à la réalisation d’enquête dans une démarche d’éducation populaire

Jessy Cormont, Frédéric Daumeries, et les militant·es de Culture & Liberté, Nos Colères, nos espoirs et les mots pour le dire, une enquête populaire sur le langage, Lille-Fives, 2013.

Réalisation d’entretien semi-directif retranscrits, atelier de créations langagières, atelier de rue d’expression (vraiment) libre, sans contrôle, débat de rue, atelier d »éducation populaire et d’auto-défense face à la domination par le langage, débat sur l’éducation populaire face aux inégalités, aux colères, aux rêves et aux espoirs , déclamation artistique des paroles récoltées, réalisation d’un ouvrage collectif avec l’aimable participation de Jean Gadrey, économiste, enseignant-chercheur retraité de l’Université de Lille.

Café citoyen, café sociologique, café débat, débat de rue

Vivre et/ou faire face aux discriminations multifactorielles, organisé par Patrick Baldy du Centre socioculturel municipal Henri Martel de Dechy, bassin minier, Nord-Pas-de-Calais-Picardie, 2016.

Café débat : Jessy Cormont, « Le vivre-ensemble dans les quartiers populaires dans un contexte de tensions inégalitaires », dans le cadre des Assises de la démocratie locale organisé par la municipalité au Centre culturel et ludothèque le Drakkar, quartier populaire de Neuville-Lès-Dieppe, Dieppe, Normandie, 2018
Suivi d’une rencontre-discussion de rond-point, Jessy Cormont et les gilets jaunes de Dieppe, quartier populaire du Val Druel, Dieppe, Normandie, 2018.

Séminaire de formation auprès de salarié·es et de bénévoles

d’association de l’économie sociale et solidaire

« Le vivre ensemble égalitaire dans les quartiers populaires », organisé par Oxygène (centre social, épicerie solidaire, espace de vie sociale, multiaccueil, garderie, etc.), quartier populaire Neuvilles-Lès-Dieppe, à Dieppe, Normandie, 2017. (apports de contenus, analyses des pratiques, jeux pédagogiques, projection-débat, atelier de co-éducation populaire et de partage d’expérience et de vécus socialement situés, réflexion sur l’espace des souhaitables et l’espace des possibles en terme de changement de praxis (manière d’agir, de voir, de pensée, manière de faire vivre ses valeurs dans ses pratiques)

Forum-débat

exemple dans le quartier populaire de la Villeneuve d’Ascq à Grenoble animé par Saïd Bouamama : « Les mots piégés et piégeants, les problèmes sociaux de fond dans les quartiers populaires », organisé par un collectif réunissant plusieurs associations et habitant·es des quartiers populaires. « vivre-ensemble » ou vivre ensemble-égalitaire, « problèmes d’intégration » ou problèmes d’inégalités, « enfermement » ou processus d’assignation à résidence, « séparatisme » ou processus de ségrégation ? Les problèmes de fond doivent-être abordé : pauvreté structurel, précarisation croissante, ethnicisation des questions sociales, discriminations racistes, sexistes, classistes, etc.

Action-Recherche avec des collectifs de défense des droits des immigré·es sans papiers, de la lutte contre les discriminations et les processus de déshumanisation, pour l’égalité et la dignité pour tous·tes :

Saïd Bouamama (sous dir.), Violaine Bouyer, Fatiha Chalali, Jessy Cormont, Adrame Diagne, Yvon Fotia, Dominique Lambert-Tilmont, Eva Lumanisha, Roseline Sestacq, Béatrice Thellier, La République à l’École des sans papiers : Trajectoires et devenir de sans-papiers régularisés, Comité des Sans-Papiers 59, Immigration et Droits des Migrants, Collectif Afrique, l’Harmattan, Paris, 2009. action-recherche avec des militant-es sans papiers et soutiens de Lille

Saïd Bouamama (dir.), Laurène Bricout, Jessy Cormont, Yvon Fotia, Saïd Kebouchi, Dominique Lambert, Eva Lumanisha, Nadia Mâlmi, Rabah Moussouni, Armand Nwatshock, , Béatrice Thellier, Brigitte Vandeweghe, Elodie Vandeweghe, CSP 59, IDM, le Collectif Afrique, Les luttes du comité des sans papiers 59 : Tome 1 , Darna Edition, Lille, 2010. Action-recherche avec des militant-es sans papier-es et soutiens

Saïd Bouamama (dir.), Laurène Bricout, Jessy Cormont, Yvon Fotia, Saïd Kebouchi, Dominique Lambert, Eva Lumanisha, Nadia Mâlmi, Rabah Moussouni, Armand Nwatshock, , Béatrice Thellier, Brigitte Vandeweghe, Elodie Vandeweghe, CSP 59, IDM, le Collectif Afrique, Les luttes du comité des sans papiers 59 tome 2 , Darna Edition, Lille, 2011. Action-recherche avec des militant-es sans papier-es et soutiens

Participation à des émissions de radio

Djellali Seddaoui et Jessy Cormont, Dialogue d’héritiers des mines et des immigrations. « Nous, les héritier-es de la classe ouvrières des mines et des immigrations », émission Les Voix de la Mémoire, Radio Campus Villeneuve d’Ascq – Lille, 2019, URL: https://www.mixcloud.com/djellali/nous-les-h%C3%A9ritier-es-de-la-classe-ouvri%C3%A8res-des-mines-et-des-immigrations/

Jessy Cormont, Gerry Grobelny, et un habitant·e du Centre social Dehove de Valenciennes, Les discriminations, Radio Club (Wallers-Arenberg), bassin minier du Valenciennois, Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Débat sur les discriminations , Radio plus Douvrin, radio associative du bassin minier , Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Nassera ZAÏDI, Présidente « Actions pour l’égalité ».
Fabrice LEBRUN, Secrétaire « Actions pour l’égalité » et juriste de formation
Jessy CORMONT, sociologue, P.H.A.R.E pour l’égalité.
Anne SAVINEL, Amnesty international de Lens-Lièvin.
Maxime SAREIVA, chargé d’éducation-formation Ligue de l’enseignement du pas-de-calais.
Dominique DAUCHOT, secrétaire départementale SNUIPP 63 et enseignante en SEGPA à St-Nicolas-Lez-Arras.
Ludovic VANDOOLAEGHE, enseignant au lycée Robespierre d’Arras
et les journalistes e Radio Plus : Julien Maille, Jean-Philippe Planque, Annick Duthilleul

Radio Pastel (Roubaix), Radio Rebelles (Lens), etc.

Action en lien avec des quartiers, des villes et des campagnes

Un point de vue (critique) d’habitants sur leur quartier et la rénovation urbaine, Collectif Plus Belle La Zone avec la complicité de Jessy Cormont, quartier populaire du Domaine, Mantes-la-Ville, Ile-De-France, 2010. Groupes de parole et d’analyse populaire et collective (2009-2010).

Les habitants des quartiers populaires au milieu de la rénovation : entre participation et lucidité critique, conférence-débat et groupe d’analyse et de proposition avec des habitant·es et la Maison des Jeunes et de la Culture du quartier populaire Beau-Marais, Calais, 2008-2009.

Balade sociologique urbaine (Libercourt, Carvin, oignies), analyse sur les dynamiques égalitaires et inégalitaires, des phénomènes de ségrégation, de discriminations en matière d’accès au logement, au « droit à la ville »,  dans le cadre d’une action-recherche populaire :  » Nous, les héritier·es de la classe ouvrière des mines et des immigrations dans le bassin minier. (à partir de 2012), Conseil Régional Nord-Pas de Calais, « programme Chercheurs-Citoyens ».

Le quartier change, et nous là dedans ? Les classes populaires de Fives face à la transformation de leur quartier, conférence débat participatif, in Fivestival, Nasdac, dans le quartier populaire de Lille-Fives, 2013

Rénovation urbaine et politique de la ville : aterlier d’analyse collective avec des habitant·es du quartier,  Nayra et le Foyer des Jeunes Travailleurs, quartier populaire de Lille-Moulins, 2010

La responsabilité des « classes moyennes » dans les processus discriminatoires au sein des quartiers populaires ?, conférence-débat, in Ville en vue – 60 ans de rénovation urbaine dans le Nord-Pas-de-Calais, Tribu, quartier populaire du Pile, Roubaix, 2011.